L’homme dans lequel habite un forêt

Création 2015

Avec Nathalie Drevet, Johann Fournier et Sebum

 

L’homme dans lequel habite une forêt est une œuvre poétique qui invite le spectateur à repousser le champ de tous les possibles.

Une lutte contre l’impossible surréaliste, l’impossible merveilleux, l’impossible utopique. Mais aussi l’impossible de tous les jours ou celui du temps.

Contre l’impossible concret ou le pratique. Contre l’impossible personnel.

Le projet nous interroge sur notre capacité à nous dépasser et à dépasser nos croyances, nos certitudes. Mais il nous questionne également sur notre rapport à l’image, le temps que nous passons à la décrypte et l’importance que nous lui donnons.

Aussi, L’homme dans lequel habite une forêt propose de faire une pause dans notre cours folle pour s’offrir du temps.

Du temps de réflexion, d’évasion.

Pour accueillir en soi une autre vision de la réalité, ou la vision d’une autre réalité.

L’homme dans lequel habite une forêt relit l’univers visuel et poétique de Johann Fournier, celui sonore et imagé de sébum, et la peinture organique de Nathalie Drevet.

Entre exposition et spectacle, le projet repos sur la diversité des compétences et les multiples expériences artistiques ou humaines de ces trois artistes:

Nathalie Drevet, peintre et dessinatrice attachée à la cohabitation d’une multiplicité de techniques dans ses œuvres,

Johann Fournier, photographe, vidéaste et auteur habitué des expositions mais aussi du spectacle vivant ou du monde de l’édition, et Sébastien –sebum- Piron, musicien-compositeur, auteur et créateur lumière rôdé au monde du spectacle.