les 13 et 14 avril
•20h30


Correspondances fictives de Niki de Saint Phalle à Jean Tinguely

Auteur, créatrice, installatrice Juliette Andréa Thierrée

Niki de saint Phalle a 25 ans quand, pour la première fois impasse Ronsin, dans l’atelier d’artiste du XV eme arrondissement de Paris, elle croise Jean Tinguely. Tout de suite les voilà qui échangent, s’inspirent mutuellement, se donnent des idées artistiques. Mariés chacun de leur coté, ils tomberont fous amoureux et vivront ensemble après s’être séparés de leur conjoints respectifs. Dans un monde de l’après guerre qui pronne avant tout la liberté, Niki et Jean s’aiment sans se promettrent fidélité. Ils s’aimeront d’une bien étrange façon; la leur. Leur amour traversera le temps et les différentes saisons de l’amour, de l’amitié à l’amour fou, de l’amour fou à la complicité, de la tendresse à l’amour éternel. Ils transgressent sans arrêt tous les codes bourgeois du couple et ré-inventent leur relation au jour le jour. Traversant les années soixantes puis les années soixante dix jusqu’aux années Sida, pour atteindre l’an deux mille. Tingely et Niki ou le couple improbable d’un fils unique suisse de Baal et d’une Franco-Américaine, fille ainée issue de l’aristocratie française et de la haute société américaine. Une histoire qui commence dans les années soixante à Paris et qui se terminera en 2OO2 à la mort de Niki aux USA.

“Sous forme épistolaires, lettres, faxs, extrais de journal intime, appels téléphoniques, Niki explore, interroge le couple singulier qu’elle forme avec Jean Tinguely. Je suis partie d’une anecdote raportée par Daniel Moquet (héritier de Yves Klein) à propos des kilomètres de fax qu’ils s’écrivaient quotidiennement. Bien que souvent éloignés l’un de l’autres ils partageaient une grande intimité qui ne cessera jamais même au delà de leur mort.”
Juliette Andréa Thierrée

 

Ce spectacle, en partie créé au Théâtre Transversal, sera également joué en juillet pour 3 représentations-évènements exeptionnelles lors des “(in)temporels”.