L’amante anglaise de Marguerite Duras

21h30

La pièce, inspirée d’un fait divers sanglant, écrite en 1968, se présente comme un interrogatoire. Le but n’est pas de trouver l’assassin puisque les aveux ont déjà eu lieu. Il s’agit de comprendre, à travers la complexité et les mystères de l’âme humaine, comment, en l’absence de tout mobile apparent, un meurtre aussi monstrueux a pu être accompli.

L’Amante Anglaise est construite en deux parties au cours desquelles un interrogateur dont la personnalité véritable n’est pas précisée questionne d’abord le mari, puis la femme responsable du crime.