10H50


NOIR ET HUMIDE
Jon Fosse

 


L’autre Compagnie
mise en scène Frédéric GARBE
avec Camille CARRAZ
coproduction Théâtre Transversal


On suit les pensées de Lene, petite fille qui profite de l’absence de sa mère pour réaliser ce qu’elle projette de faire depuis longtemps et qui lui est formellement interdit : descendre à la cave, là où il fait noir et humide et où il y a des choses noires et humides qu’elle ne connaît pas. Elle devra surmonter sa peur, braver les interdits, dérober la lampe torche de son frère Asle et descendre à la cave…

Sorte de conte initiatique contemporain et obsessionnel, cette histoire nous rappelle la puissance des sentiments de l’enfance et de la lutte farouche du désir contre la peur et l’interdit.

Le spectacle est une forme théâtrale, visuelle et musicale que construisent et dans laquelle évoluent le musicien, la vidéaste-plasticienne et la comédienne. Tous trois, en lien permanent les uns avec les autres, nous plongent dans un voyage sensoriel et délicat où nous sommes invités à laisser résonner nos propres souvenirs d’enfance et à en ressentir à nouveau la force extrême.

La musique jouée en direct est essentiellement analogique, faite de nappes de synthétiseurs et de rythmes électroniques, un écrin de douceur pour les mots et les images.

Les animations en noir et blanc représentent les objets quotidiens qui jalonnent cette odyssée : Porte, couloir, lampe torche, escalier, canapé, bottes, fenêtre, etc.
Les objets animés sont projetés dans l’espace de jeu pour créer une réalité douce, sensible et étrange où la représentation du monde physique se tort. Faite de glissements et de transformations lentes ou saccadées, la succession de ces images quotidiennes qui s’incrustent dans nos rétines crée une ambiance oscillant entre onirisme et réel.

Les sculptures en papiers, fragiles échos des images dessinées, représentent ces mêmes objets et définissent l’espace scénique. Elles apparaissent et disparaissent, s’éclairant puis retournant à l’ombre.

La comédienne nous accompagne pas à pas, émotion après émotion, dans ce chemin qui mène vers l’inconnu et l’interdit. Ecrit dans une langue méticuleuse et répétitive le texte nous immerge dans les pensées de Lene, dans une épopée initiatique, au plus près de ses émotions, de ses peurs et de ses désirs.

Une plongée immersive et sensorielle dans le monde de l’enfance.


LA PRESSE EN PARLE:

«La comédienne, dirigée avec une minutie d’orfèvre, ne se départie pas d’un instant de cette distance demandée par le texte, et cependant, quelques frémissements des mains, froncements du front, regards-public, voix soutenue, contenue, sa présence intense, apportent aux spectateurs proches d’elle, les émotions de la toute petite fille et… C’est très beau.»
Ouvert aux Publics

« Coup de cœur Off 2018 » La Provence

(plus d’infos sur L’autre Compagnie ici)

ACHETEZ VOS PLACES EN LIGNE SUR LE SITE DU OFF